Saveurs de l’Inde du Sud

Le rythme paisible du Kerala est aussi contagieux que l’agitation indienne. Cet État, l’un des plus beaux et des plus prospères, est à mille lieues de la frénésie qui règne ailleurs dans le pays avec ses célèbres backwaters, rizières, cocoteraies, houseboats et de la cuisine piquante et délicatement épicée qui ont fait sa renommée, le Kerala offre une mer d’azur, des croissants de sable et d’anciennes villes coloniales. Des plantations de thé et d’épices couvrent les montagnes des Ghats où vivent des éléphants sauvages, des oiseaux exotiques et quelques tigres. Il y a aussi les traditions bien vivantes : le kathakali, théâtre dansé, le kalaripayat, art martial défiant la gravité, et le theyyam, une transe rituelle. Le plus difficile sera de choisir à quoi consacrer le plus de temps. Le Tamil Nadu vous donne rendez-vous à l’extrême pointe de l’Inde où trois océans se confondent, dans les Nilgiris où rôdent des tigres. Les collines du Nilgiris, ou le thé est une culture importante des Nîlgîris et il est cultivé entre 1 000 et 2 500 mètres. Le secteur produit également de l’essence d’eucalyptus, du café, du quinquina, du santal et des légumes. Du fait de leur altitude, elles profitent d’un climat plus frais que les plaines environnantes, et ont toujours été utilisées comme station de montagne dans le temple monumental de la déesse aux trois seins et aux yeux de poisson et dans la montagne du Feu, où le dieu se manifeste par une colonne de flammes Bien d’autres merveilles encore sont réunies dans un État où le XXIe siècle se juxtapose à l’une des plus anciennes traditions littéraires. Le Tamil Nadu reste fièrement distinct du reste du pays, tout en illustrant ses particularités les plus anciennes et insolites.

Categories:   Kerala

Comments