L’architecture indienne

L’architecture indienne L’histoire de l’Inde remonte aux premiers berceaux de la civilisation. Les terres étaient fertiles ainsi dès l’an 2000 avant JC elles étaient déjà parfaitement organisées. L’indouisme et le système de castes ont été introduits en l’an 1500 avant JC. L’architecture indienne est aussi ancienne que son histoire. Les premiers vestiges de construction datent Indus Valley cities . Dans l’ensemble des vestiges de batiments indiens, les plus caractéristiques restent les temples Chaityas, Viharas, Stupas ainsi que les autres constructions religieuses. Dans l’Inde ancienne l’art de l’architecture des temples se retrouvait dans l’ensemble des régions. Les différents styles archtecturaux sont le résultat de différences géographiques, climatiques, ethnique, raciales, historiques ou linguistiques . L’inde a toujours été trop grande, trop compliquée et contenu trop de différences culturelles pour qu’un empire la domine longtemps. Selon des découvertes archéologiques l’architecture indienne peut être divisée en 5 grandes périodes : 1. Civilisation Saraswati (Harappan): 6500 avant JC – 1000 avant JC aussi appelée ‘période védique’ dans l’histoire indienne. 2. Age d’or de l’histoire indienne: 500 avant JC – 800 après JC 3. Influence musulmane: 1000 – 1700 4. Période d’occupation anglaise: 1700– 1947 5. Inde moderne 1947 – nos jours La civilisation Indus- Saraswati fut la première à construire des villes planifiées comprenant un drainage souterrain, un réseau d’assainissement civil, un système d’ingénierie hydraulique et des immeubles climatisés. Tandis que les autres civilisations à travers le monde se contentaient de petite ville avec un unique complexe central, cette civilisation se distinguait par son étendu sur de nombreuses villes de telle sorte qu’elle couvrait une région équivalente à la moitié de l’Europe. La plupart des scultures retrouvées dans l’empire Gupta étaient en rapport avec la religion ou le spiritualise comme le Buddha debout de Mathura ou le Buddha assis à Sarnath. Les caves célèbres des monastères d’Ajanta faisaient également parti de l’empire Gupta. Le style de l’école d’art de Gandhara qui a été développé à Mathura a pris beaucoup d’importance durant cette période. Les ministres et sultans étant bien ancrés dans leur architecture ils voulaient alors construire des palaces et des mosquées tels qu’ils existaient dans leurs pays d’origine. Les artisans qui ont construits ces bâtiments devaient donc créer des liens forts entre l’architecture traditionnelle et étrangère. Quelles furent ensuite les différences entre l’architecture traditionnelle indienne et l’architecture islamique venue de l’extérieur ? Avant de voir cela je vais vous exposer trois catégories d’architecture à travers le monde.

Categories:   Inde

Comments